logo Le festival L'équipe Intervenants Programme Ateliers Exposition Projections Archives Partenaires Infos

Projections

10h30-11h30 / 14h-15h / 19h-20h
Samedi et Dimanche

Espace Keruzen

La vingtaine en quarantaine
(25 minutes, documentaire, français sous-titré)

Dans une sorte de thérapie collective, Irvin Anneix a réuni sur Whatsapp 20 jeunes francophones de 20 ans à travers le monde. Ils sont à Lorient (une étudiante de l’école des Beaux-Arts), Paris, Mulhouse, Mayotte, Bobigny, La Réunion, Saint-Étienne, Bruxelles, Montréal, Tananarive, Melbourne, Téhéran ou encore Genève… En ville et à la campagne. Ils ont des profils différents, ne se connaissaient pas, mais sont devenus avec le confinement une communauté vivante. Depuis le 17 mars 2020, premier jour du confinement français, à la manière d’un journal intime en vidéo, ils s’enregistrent chaque semaine dans leurs chambres, avec leurs téléphones sur un thème différent. Ils s’expriment des thèmes aussi variés que la maladie, la mort, la religion, l’école, l’amitié, l’amour, la sexualité, le futur… et mesurent les impacts de la période que nous traversons sur leur futur intime et notre avenir commun.

Journaux des confinés
(20 minutes, lectures filmées, français sous-titré)

Nous avons lancé un appel participation sur les réseaux sociaux, invitant les internautes, à lire pendant 2 minutes et face caméra, des extraits de leurs journaux de confinement / déconfinement. Une dizaine de lecteurs, de tout âges ont répondu à l’appel. Un exercice auquel ce sont prêtés 8 classes de 3ème et de 4ème du collège de Rhuys de Sarzeau, qui lisent, face caméra les extraits de leurs journaux !

Cher futur moi, saison 2
(24 minutes, websérie documentaire, français sous-titré)

« Cher futur moi » est un journal intime en vidéo, qui propose à des jeunes entre 15 et 22 ans, de se confier face caméra à leur moi du futur dans 10 ans. Face caméra, chacun raconte ses peurs et ses espoirs, qu’ils soient intimes ou collectifs. La saison 1, diffusée sur YouTube depuis septembre 2019, dessine le portrait de la jeunesse française, loin des présupposés, émouvante, énergique, diverse. Cette année, la saison 2, internationale, propose à des jeunes français et ultramarins (en Polynésie, en Martinique, à la Réunion, à Mayotte et à Saint-Pierre et Miquelon), de confronter leurs paroles intimes aux enjeux du monde d’aujourd’hui et aux spécificités liées à leur territoire.

12h
Samedi et Dimanche
« Benoîte Groult, le temps d’apprendre à vivre »
Dans le cadre du centenaire de la naissance de Benoite Groult
(52 minutes, documentaire écrit par Marie Mitterrand, réalisé par Jean-Baptiste Martin)

Écrivaine, auteur de best-sellers, symbole du féminisme depuis la parution de son fameux essai « Ainsi soit-elle » en 1975, juré du prix Femina, Benoîte Groult revient dans ce film sur les étapes de sa vie en martelant les valeurs et les clefs qu’elle veut transmettre aux jeunes générations pour être une femme libre et épanouie.
S’appuyant sur son expérience personnelle, femme d’écrits et femme d’action, Benoîte Groult s’attaque au déterminisme social masculin qui dévalorise les femmes et participe à la reconstruction de la place des femmes dans la société.

En phase avec son temps et son âge, Benoîte Groult dénonce aujourd’hui l’ostracisme qui affecte la vieillesse et promeut le droit de mourir dans la dignité.

Ce film illustre la manière dont Benoîte Groult conjugue ses deux grandes passions, la mer et la littérature, voyageant sans cesse entre ses maisons au bord de la mer, en Bretagne, dans le Var et en Irlande, pour écrire toujours.