Le Festival

Édito

« Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d’eux. »

– René Char

La culture revient enfin, avec le retour à une « normalité », et nous ne pouvons que nous en réjouir. Dans un monde où l’information en continu nous abreuve d’images et de mots, écrire pour soi, pour témoigner, s’épancher, réfléchir à ce qui fait notre actualité s’avère nécessaire. Le temps que l’on se donne pour écrire pour soi est celui de sa propre découverte.

Le festival du Journal Intime souhaite vous faire découvrir la grande diversité de cette forme d’expression. Lecture simple, musicale, théâtrale ou spectacle sont proposées pour cette nouvelle édition.

George Sand nous livre ses pensées amoureuses par la voix de Marie-Christine Barrault accompagnée au piano par Jacqueline Bourgès-Maunoury

Quelle est l’utilité d’un journal historique ? telle est la question à laquelle tentera de répondre l’historien Michel Winock lors d’une conférence. 

Le journal intime peut réserver bien des surprises, dont celui d’être fictif. Le festival proposera une après-midi autour de ce thème. Justine Lévy a imaginé celui d’Euphrasie Artaud, la mère d’Antonin. L’amour de cette mère, incarnée par Sophia Aram, dévorée par les affres de la folie de son fils, est criant de vérité et d’émotion. Justine Lévy nous racontera ensuite comment, pourquoi écrire un journal intime fictif.

Mark Twain s’est amusé à imaginer le journal intime d’Adam et Ève, lecture spectacle mise en scène par Bénédicte Nécaille, de la compagnie « J’y retourne immédiatement ! » interprétée par Cécile Brune et Laurent Natrella, ex-sociétaires de la Comédie Française.

Deux pièces de théâtre seront proposées au public. Le festival s’ouvrira au public dès le vendredi 24 juin par une pièce sur le journal d’Anne Frank, par la compagnie Spectabilis, pour petits et grands. Cette pièce sur ce journal intime tristement célèbre, sera l’occasion pour les enfants et leurs parents de découvrir ou redécouvrir le témoignage de cette adolescente et d’échanger ensuite avec les comédiens autour de ce qu’a vécu la jeune Anne et de thèmes qui ont encore une résonance aujourd’hui tels l’antisémitisme, la guerre, le racisme.
Le journal intime de Marie Bashkirtseff, jeune ukrainienne qui commença également à tenir tôt son journal intime est une référence dans le milieu diariste. Cette jeune fille du XIXème siècle était éprise de liberté et une belle carrière d’artiste s’annonçait à elle quand la maladie l’emporta trop jeune. Elle est interprétée par Juliette Vincent, comédienne vivant à Rennes, mise en scène par l’historien Jean-Pierre Guéno.
Dans la continuité des différentes formes que peuvent prendre un journal intime, Jean-Pierre Le Bihan, photographe vivant à Saint-Gildas-de-Rhuys présentera ses journaux photographiés Dérades lors de projections lectures et d’un accrochage dans le verger.
Enfin, la médiathèque communautaire de Saint-Gildas-de-Rhuys propose un accueil artiste sur son stand pour un « questionnaire de Proust » ou un « portrait chinois ». L’idée est d’apporter un éclairage complémentaire, drôle et sensible, sur la personnalité et/ou la singularité des artistes du festival.
Rendez-vous habituel du festival, des ateliers originaux pour tous afin de vous inciter à prendre votre plume ou pinceau et tenir votre propre journal vous sont proposés.
Le festival du journal intime est heureux de vous présenter cette diversité autour de ce moyen d’expression qu’est le journal intime. Riche en sujets, variés en expression, vivant, il promet encore belles découvertes à partager avec vous.

Bon festival !

Saint-Gildas-de-Rhuys

Le festival du Journal Intime se déroule chaque année dans la presqu’île de Rhuys, dans le Morbihan (Bretagne), dans un joli verger de 4000 m2 qui jouxte l’Abbatiale, au coeur du bourg. 

Ses plages, son climat, son marché dominical, son abbaye en font un lieu d’attraction touristique qui attire plus de 20000 estivants chaque année.

L’équipe

KARINE HOARAU-GLAVANY

créatrice et coordinatrice, direction artistique, partenariat, communication

ANNIE LE ROCH

accueil artistes

FLEUR BOURRÉE

chargée des publics scolaires

KEVIN DAMAN

design graphique, webdesign

ELISABETH TRÉTIACK-FRANCK

attachée de presse

FLEUR BOURRÉE, MARINE DE ROYER

ateliers

RACHEL BÉNÉAT, ANNAÏG GICQUEL-DONNADIEU

photographes

Un grand merci également aux équipes techniques de la mairie de Saint-Gildas-de-Rhuys, et aux bénévoles, sans qui ce festival ne pourrait avoir lieu.

Nos partenaires

Partenaires publics

Partenaires privés

Partenaires médias