logo Le festival L'équipe Intervenants
Programme
Calendrier Partenaires Infos
Extrait Un journal à soi de Philippe Lejeune & Catherine Bogaert

Le festival

Pour sa première édition bretonne, le festival du Journal Intime se tiendra les 21, 22 et 23 juin 2019 à Saint-Gildas de Rhuys, dans le Morbihan. Entièrement gratuit, il est ouvert à tous les publics toutes générations confondues.

De l’intime à l’universel

Le journal intime n’est, par essence, pas supposé être lu par d’autres. De nombreux grands auteurs (Mme de Staël, Anaïs Nin, Stendhal, Michelet, Victor Hugo, Simone de Beauvoir, et bien d’autres encore) ont tenu un journal intime, mais seul celui d’Anne Frank est mondialement connu. De nombreux « diaristes » anonymes en tiennent un aussi…
 Le festival souhaite montrer ce lien entre ces auteurs connus et le «grand public»: se confier par l’écriture.

C’est une forme d’écriture libre et universelle puisqu’aucun jugement n’est porté, ni sur la forme, ni sur le fond ; elle permet à son auteur qui se confie à son journal de parler de lui sans tabous, de sujets qui le touchent. Tous les thèmes peuvent y être abordés : l’amour, la famille, la guerre, la société… Le journal intime, c’est une variation de sentiments puisqu’il répond aux humeurs du moment. Et peut faire fi du style.

Une expression de soi, pour soi

L’expression de ses sentiments, de ses joies, de ses peines, de ses désarrois. 
Témoigner de son vécu pour laisser une trace de soi qui sera lue (ou pas) par les générations futures. Le journal est une forme d’exutoire, c’est un confident qui ne porte pas de jugement, une manière de s’apaiser. Ecrivains, artistes, politiques, se sont confiés à leur journal, mais aussi nous tous anonymes exprimons nos sentiments, nos vécus, à travers ce moyen d’expression.

Le journal intime peut être réalisé sous plusieurs formes: l’écriture, le dessin, la photo, la vidéo, les arts plastiques. Chacun s’exprime de la manière qui lui soit la plus appropriée et personnelle. Le festival encourage à la découverte de ces formes d’expressions diverses en proposant des ateliers et des rencontres artistiques avec le public.

Le projet

Le festival du Journal Intime a tenu son édition test en 2017, à Paris. Mais qui dit journal intime, dit lieu intime. Il se tiendra désormais dans le joli bourg de Saint-Gildas de Rhuys (Morbihan). Cette année sera donc la première édition bretonne.

Aujourd’hui, plus de 3 millions de Français tiennent un journal intime, que ce soit par le cahier, le dessin, la photo, la bande dessinée, la vidéo ou par le Web.

Ce festival du journal intime, inédit en France et ailleurs, a pour objectif de faire découvrir les journaux intimes de personnalités connues (écrivains, artistes) et d’anonymes. 
Mais il a surtout le projet de faire participer le public à travers diverses activités liées à l’écriture, la peinture, la photographie, sous formes d’animations collectives.

Donner le goût d’écrire sa vie, la peindre, la photographier ou autre expression artistique, se jeter à l’eau pour exprimer ce que l’on ressent, tel est le premier but de ce festival. Les associations de Saint-Gildas vous accompagnent dans vos premiers pas, ou développent votre forme d’expression.

Mais aussi le goût de lire d’autres témoignages, d’époques différentes, nous amenant à apprendre et comprendre les sociétés traversées. C’est l’objectif des lectures, de la conférence et de la rencontre littéraire.

Dans ce cadre plusieurs manifestations seront organisées:

– une journée scolaire pour les élèves de saint-Gildas et Sarzeau

– des lectures par des artistes et des écrivains de renom

– une conférence

– des ateliers d’écriture, de dessins et de lecture

- une rencontre littéraire

– des animations participatives

- un concert
– projection de moyen et long-métrages