logo Le festival L'équipe Intervenants Programme Calendrier Presse Partenaires Infos
© Collection de Mots d’Ados

Les ateliers

Parce que très souvent, on commence son journal très jeune, plusieurs ateliers seront proposés pour les petits et les grands.

L’objectif de ces ateliers est de donner du plaisir et de susciter l’envie d’écrire, ou de réaliser son journal sous une autre autre forme plus artistique. Ainsi les animateurs exposeront deux axes possibles : le journal fictif et le journal réaliste.

4 ateliers de 10 élèves par jour.
Chaque atelier dure 1h30
Coordination: Joëlle Mayer

Inscription aux ateliers
en précisant le nom de l’atelier souhaité

Ateliers dessin par Christine Géricot

À partir d’un récit personnel, fictif ou réaliste, ou à partir d’un écrit de la collection «Mots d’ados», les élèves réalisent une petite bande-dessinée.

Ateliers d’écriture par Elsa Vasseur

Les participants auront le choix entre deux axes : le journal fictif ou réaliste. Dans le journal fictif, à partir d’un début de phrase, il faudra se projeter dans le vécu et l’écriture d’un autre. Dans le journal réaliste, à partir de la proposition d’une émotion, généralement vécue par chacun d’entre nous à un moment donné, le participant pourra se remémorer un épisode de sa vie.

Ateliers collectifs autour de Mots d’ados par Irvin Anneix

Autour de «Mots d’ados», une classe de collégiens est invitée à travailler sur la représentation des émotions, la mise en scène de soi et la protection de son identité numérique. Les élèves choisissent un texte issu du corpus d’écrits d’adolescents rassemblés par Irvin Anneix, et réinterprètent visuellement les émotions et l’ambiance à travers un «moodboard».

Ateliers d’écriture par Mathieu Simonet

L’écrivain Mathieu Simonet propose un atelier d’écriture interactif composé :
○ d’un «bal du silence» au cours duquel les participants pourront communiquer par écrit avec un inconnu pendant trente minutes;
○ d’un «atelier du journal intime» au terme duquel chacun sera invité à accrocher son carnet dans un arbre;
○ d’une cueillette de «journaux intimes» le lendemain matin;
○ d’une lecture musicale d’extraits de ces journaux le dimanche après-midi.

Ateliers fleurs de papiers (origamis) par Natacha Guiller

Des pages écrites issues de journaux intimes sont transformées en fleurs et déposées sous les arbres de la cour de la mairie. Elles seront récoltés le lendemain par un petit groupe de volontaires, en vue d’un dépouillement des vestiges qui auront résisté aux intempéries de la nuit, et d’une lecture-performance des extraits en fin de festival.